Le groupe POWER contrôle nombre de compagnies d’assurances, possède des participations dans nombre de sociétés de gestion, dans le bâtiment, dans la sécurité, dans l’eau notamment via le groupe SUEZ, dans les banques ici comme à l’étranger, dans des centaines de compagnies chinoises; ses complices siégeaient et siègent toujours dans les conseils d’administration de nos plus importantes sociétés d’État comme la Caisse de dépôt et de placements, Hydro-Québec, il a ses entrées dans tous les ministères, les lois, les règlements, les politiques définies par notre gouvernement sont les siennes, qu’il s’arrange pour contourner à sa guise.

Les Desmarais mènent plusieurs plans de front. Ils forcent à la construction de barrages hydroélectriques inutiles qui amènent Hydro-Québec, dont ils contrôlent les principaux acteurs, à vendre à perte l’électricité produite aux Américains.

C’est ainsi que les Québécois, par leurs taxes, leurs impôts et leurs factures d’électricité, subventionnent directement les compagnies américaines d’électricité.

Gageons qu’en affaiblissant ainsi Hydro lui et sa gang s’apprêtent à privatiser cette Société d’État.
Pendant ce temps, par le biais de LAFARGE qui appartient à Power Corp, ce gang nous vend le ciment de ses barrages dont nous payons le gros prix.

Via EDF (Énergie de France) que ce holding manipule également, il a construit un gigantesque parc d’éoliennes dans les montagnes non loin de chez lui dont Hydro-Québec achètera le courant au double du prix coûtant pour la revendre encore une fois à perte aux Américains.

Il nous vendra ainsi notre vent.

Présent dans le pétrole, notamment sur Anticosti mais aussi partout via TOTAL, le gang Desmarais est aussi en train d’asseoir sa mainmise sur notre eau.
Il s’est servi pour cela de politiciens qui ont fait adopter des lois facilitant la pollution et la destruction de nos cours d’eau, dictant la ligne de conduite à des firmes d’ingénierie tel que BPR.
Celle-ci, par exemple, s’est chargée de relayer ses ordres quant à la réduction des bandes riveraines des cours d’eau à des fins de protection.

S’ensuivit à leur proximité un large épandage, à la grandeur du Québec, tout à côté de tous nos cours d’eau ou carrément dedans, aucune protection n’existe plus pour les ruisseaux de deux mètres par deux mètres, ceux qui sont à la base de tout.
Ces épandages intensifs de lisiers de porc, de fertilisants, de phosphates s’étendent pendant plusieurs années à la grandeur du Québec, directement dans nos rivières, nos lacs, nos sources d’eau potable.
BPR et d’autres engrangèrent des milliards dans la construction d’usines de dépollution ou de filtration et de traitement des eaux.

Nous avons payé pour ça, nous avons été victime de ça, les coupables directs sont les Desmarais, Bernard Landry, André Boisclair, ministre de l’Environnement sous Landry, Pauline Marois, Laurent Pellerin, le président de l’UPA de l’époque, Paul Lafleur, président de BPR reconnu mondialement pour son haut degré de corruption. D’autres noms s’ajouteront, d’autres détails suivront.

Il manquait à Desmarais père d’utiliser la violence contre notre peuple.
Il ordonna à l’hiver 2012 à Jean Charest de violenter la jeunesse en annonçant la hausse des frais de scolarité, et par cette provocation, il voulait exercer ses milices.
Tandis que des milliards étaient divertis dans la corruption, lui, il réclamait des centaines de millions aux étudiants.
L’exercice lui apprit que la police était à sa botte, tant la SQ que les corps

policiers de province comme ceux de Sherbrooke, de Gatineau, ou encore de Québec.

Bref, que son coup d’État était complet.

Il n’avait pas besoin de se faire élire, il avait tout le pouvoir. Enfin, pas tout à fait.

Car les Québécois ont clairement démontré en 2012 qu’ils en avaient ras-le-bol de tous ces abus sans toujours toutefois clairement en nommer le coupable.
Car c’est toujours en cachette, dans le silence, par personnes interposées et tandis que les médias font du brouillage qu’agit ce tyran.

Pour finir, notre despote a flagorné, fait le beau, étalé sa fortune et sa toute puissance sous de fastidieux chapiteaux, occupant à Montréal toute une de nos îles pour un mariage aussi ridicule que princier.

Pourquoi descendre dans les rues se faire poivrer et matraquer ? Quand un simple vote avec nous ! Redonnera le pouvoir aux citoyens.

Desmarais Son gang et lui ne se cachent plus car ils sont certains d’eux, et d’ailleurs ils se savent découverts et ils s’en moquent, certains qu’ils sont, de leur puissance, de leur impunité pour tous et chacun de leurs crimes, du contrôle qu’ils exercent sur la société québécoise et sur chacun d’entre nous.

Car ils espionnent tant qu’ils peuvent, leurs sous-fifres disposent de tout l’appareillage et des technologies nécessaires.

Mais il y a un MAIS.

Les Québécois ne sont pas dupes, loin de là.

Partout à travers le Québec, des Hommes et des Femmes comme Jacques Desrosiers travaillent à jeter à la poubelle cette tyrannie.

Fonder Alliance Citoyenne Du Québec était une nécessité  Compte Facebook

Pour reprendre le pouvoir et le remettre aux citoyens du Québec.

Le Québec en construction avec alliance citoyenne du québec

Les Québécois sont fiers et intelligents, ils ont une longue histoire de résistance et ils n’aiment pas se faire berner.

Et ils sont rusés et astucieux.

Alors ils échangent informations, mots d’ordre, ils se mobilisent à travers toutes sortes de luttes locales où ils apprennent le travail de terrain, où ils découvrent, identifient et constituent les dossiers des sbires locaux qui profitent du peuple et de la tyrannie.

Le tout se fait chaque jour, depuis longtemps, et ça va à la vitesse de la lumière.

Oh! Les machines du despote tentent bien de compromettre tous ces flux d’informations mais elles n’y arrivent pas, elles n’y arriveront jamais.

 

Pour la plus belle Saint-Jean-Baptiste prévue pour nous tous Citoyens du Québec en 2019 sur le bras du Gang des Desmarais méchant party !

Libérons-nous         appuyez nous        tout cela pour vous la peur d’avoir peur ne mènent nulle part ?